Latest topics
» Le système nerveux, l'élément modérateur des muscles
by Nicodeyme Thu Aug 23, 2018 12:47 am

» [Compte rendu] Cro-Trail
by LudoH Thu Jul 26, 2018 7:26 am

» cha dort là dedans !
by LudoH Fri Mar 03, 2017 6:34 am

» Joyeuses fetes
by LudoH Mon Jan 09, 2017 7:29 am

» Hard Rock 100
by Nicodeyme Thu Oct 13, 2016 3:05 pm

» Un coureur fou...
by Nicodeyme Thu Sep 29, 2016 1:25 pm

» Origole 2016
by Virgile Mon Sep 05, 2016 8:47 pm

» 100 miles du sud de la France
by LudoH Mon Aug 08, 2016 9:40 am

» Courbature - Ce n'est pas l'acide lactique !
by LudoH Tue May 24, 2016 7:09 am

Who is online?
In total there are 2 users online :: 0 Registered, 0 Hidden and 2 Guests

None

Most users ever online was 22 on Mon Dec 15, 2014 4:37 am
December 2018
MonTueWedThuFriSatSun
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendar Calendar

Statistics
We have 30 registered users
The newest registered user is Antoine T.

Our users have posted a total of 9165 messages in 892 subjects
Top posters
LudoH (2632)
 
calimeuhro (2530)
 
S (1252)
 
Nicodeyme (694)
 
Virgile (610)
 
MarBre (526)
 
Rahan (241)
 
jduf (193)
 
LéléH (121)
 
nicomago (82)
 

Top posting users this month

Most active topic starters
LudoH
 
calimeuhro
 
S
 
Nicodeyme
 
MarBre
 
Rahan
 
Virgile
 
jduf
 
poco
 
LéléH
 


6666 occitane 2012?

Page 5 of 6 Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6  Next

Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue May 29, 2012 1:36 pm

Rappel, materiel obligatoire (notez: pas de pantalon!):
> Un porte-bidons ou camel-back avec réserve d’eau de 1,2 litre minimum,
> Une couverture de survie (210x140 cm minimum),
> Une réserve énergétique,
> Deux lampes frontales avec piles de rechange,
> Une veste étanche,
> Un foulard ou une casquette,
> Un sifflet,
> Un gobelet,
> Une bande adhésive permettant de faire un bandage ou un straping de 80 cm x 3 cm minimum

> Un téléphone portable
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Virgile on Tue May 29, 2012 2:07 pm

LudoH wrote:Pour jeudi soir: on vise d'arriver a beziers un peu avant 21h, on depose nos affaires au formule 1 et 2 d'entre nous viennent chercher les 3 sncfistes dans la region de la gare, ca vous va? on devrait donc etre a la gare un peu avant 21h30 et tous arriver a l hotel pour 21h45 au plus tard

je me propose de preparer une salade de pates ou de lentilles pour ceux qui souhaitent, sachant que ceux qui poirotent dans le centre peuvent aussi manger la bas (ou venir a pied c est a 3km de la gare)

J'arrive en principe à Béziers à 20h30, donc a priori je peux viser de vous retrouver à l'hôtel (enfin devant, car j'imagine que c'est ta CB qui nous servira de sésame, si je me rappelle bien le fonctionnement d'un F1). La salade de pâte ou lentille me paraît une très bonne idée.

Virgile
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 610
Join date : 2010-02-02
Age : 41

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue May 29, 2012 2:13 pm

tu dois pouvoir te synchroniser avec NicoM qui arrive a 20h et ptet Richard dont je connais pas l'heure d arrivee, je te forwarde un des emails de reservation (il y a un numero qui sert de sesame ...)
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Virgile on Tue May 29, 2012 2:31 pm

J'ai bien reçu le mail, merci.
Par contre, gros problème pour le relais Crying or Very sad: Richard est indisponible 15 jours (déchirure musculaire intercostale si je me rappelle bien).

Virgile
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 610
Join date : 2010-02-02
Age : 41

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue May 29, 2012 2:35 pm

j espere que nico et marine auront tout de meme le droit de faire les 2 premiers tiers!

on va avoir de la place a l hotel du coup ...
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by MarBre on Tue May 29, 2012 2:41 pm

Virgile wrote:
Par contre, gros problème pour le relais Crying or Very sad: Richard est indisponible 15 jours (déchirure musculaire intercostale si je me rappelle bien).
Ah zut alors... j'espere que ca va aller pour lui
mais surtout, j'espere qu'on a le droit de faire notre part du relais quand meme!

Sinon, vous croyez qu'on peut trouver un relayeur de derniere minute?

Ou encore, Nico: tu fais le troisieme relais? Wink
avatar
MarBre
grimpeur de rien
grimpeur de rien

Posts : 526
Join date : 2010-07-07
Age : 31
Location : Nice

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Virgile on Tue May 29, 2012 2:52 pm

http://www.6666occitane.fr

Des coureurs à la recherche de solution de covoiturage pour se rendre jusqu'à Roquebrun ou proposant une solution peuvent nous contacter, ou voir le site "onrouleensemble". De même, nous avons des demandes de recherche de relayeurs pour faire la course à 2 ou à 3. Nous pouvons vous mettre en contact avec d'autres personnes.
Ça vaut peut-être le coup de leur envoyer un mail (sauf si Nico se sent de faire les relais 1 et 3, puisque ça a l'air possible du coup).

Virgile
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 610
Join date : 2010-02-02
Age : 41

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Virgile on Tue May 29, 2012 3:00 pm

Tant que je suis sur le site:
28/05 Les numéros de dossard ont été attribués. Vous pouvez les voir dans l'onglet "Direct" puis "Tous les dossards". Rappel important : merci de nous indiquer avant le 31 le lieu de retrait de dossard, si ce n'est pas déjà fait. Tous les coureurs qui ne nous l'auront pas précisé trouveront leur dossard à Vailhan pour la 6666 ou au Salagou pour le Grand Raid.

J'avais compris que par défaut tout le monde retirait son dossard à Roquebrun et qu'il fallait une réservation explicite pour le prendre au départ. C'est moi qui suis complètement à l'ouest? (enfin c'est pas grave puisqu'on peut le faire jusqu'au 31, mais bon)

Virgile
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 610
Join date : 2010-02-02
Age : 41

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue May 29, 2012 3:03 pm

tu n es pas a l ouest, d ailleurs on est inscrit comme retirant notre dossard a roquebrun!
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by MarBre on Tue May 29, 2012 3:07 pm

OKi -cool 3010 Marine BREUILLY
Heu moi je ne l'ai pas dit ou je voulais recuperer mon dossard, il faut le faire par mail ou on peut le faire sur le site?
avatar
MarBre
grimpeur de rien
grimpeur de rien

Posts : 526
Join date : 2010-07-07
Age : 31
Location : Nice

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue May 29, 2012 3:18 pm

j ai mis un mail a antoine et un post sur le forum .... a suivre


http://www.6666occitane.fr/index.php?option=com_ccboard&view=postlist&forum=2&topic=43&Itemid=17&lang=fr

je vais faire de meme sur raidlight au cas ou
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by tikal on Tue May 29, 2012 6:49 pm

Je confirme (malheureusement) ce que dit Virgile. Je ne serai pas des vôtres ce weekend à cause d'une déchirure musculaire d'un muscle intercostal (complication d'une chute de vélo entraînant une petite fracture costale) ... J'espère que vous pourrez tout de même courir... Bon courage! Je suivrai vos résultats à distance...

tikal
Victime innocente
Victime innocente

Posts : 4
Join date : 2012-02-17

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Thu May 31, 2012 1:10 pm

petit bilan meteo avant le depart:
- samedi cho - cho - cho 27 a 29 degres selon les previsions
- dimanche pluvieux, peut etre en fin de nuit ou le matin pour ceux qui sont en retard ....

mais bon le probleme numero 1 sera clairement la chaleur ... a bien gerer donc!
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Thu May 31, 2012 1:41 pm

au cas ou Virgile soit encore la ....

NOUVEAUTE!!!

1 point d'eau en plus au km 10 et SURTOUT le pic de Vissou est un ravitaillement COMPLET (prevu point d'eat seul au depart).

On va pouvoir s'alleger un peu en vivres
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by MarBre on Mon Jun 04, 2012 8:56 am

Coucou a tous,
alors le lien vers tous les resultats est etonnamment (!) facile a trouver ! et il y a meme les temps !
grand raid
solo 6666
et enfin
La roquebrunele relais a 3!!
Bravo a nous tous d'etre venu et d'avoir participe!! c'etait un super week-end, se retrouver tous ensemble pour un moment tres fort en emotions!

A tres bientot
(bientot les photos)
avatar
MarBre
grimpeur de rien
grimpeur de rien

Posts : 526
Join date : 2010-07-07
Age : 31
Location : Nice

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Mon Jun 04, 2012 1:46 pm

Le cr ...

Comme d'habitude, Ludo propose un trail, plutôt long cette fois-ci (euphémisme inside). Je me pose beaucoup de questions sur mes capacités à franchir la ligne d'arrivée : ca valait les Citadelles (mon max) plus une bonne sortie 50km/3300m. Je finis par m'inscrire en me disant "va falloir s'entrainer".

L'entrainement est soutenu, voire très soutenu de mi-avril à mi-mai. Le contexe a fait que j'ai laché la Valmasque pour le Férion et ses alentours : plus près, plus trailesque et plus technique, tour de "stade" de 2km, parcours longs sans trop de déniv avec route plus sympas à mon goût. Je me suis basé sur cet entrainement. Il y a une version 5 fois/semaine mais je ne la sentais pas : agenda de ministre, je pense que je n'avais pas le niveau, et surtout peur de la blessure qui est quand même arrivée (petite tendinite à j-25). J'ai fini l'entrainement avec une petite semaine très light (1 footing cooooooool avec Ludo).

J'ai utilisé la super feuille de calcul de Ludo pour prévoir mon temps total et mes temps intermédiaires : j'ai tablé sur un planing de 28h (optimiste) en me disant que je passerai sur le planing de 30h pendant la course (fatigue, sieste, ...) qui laisse 2h de marge.

Rocquebrun-Vailhan et départ :
On encourage et salue les GRO qui partent en bus dans une chaleur pas possible (la voiture affichait 48 !?). J'essaye de dormir quelques minutes en vain : le stress s'est installé. Passage à la douche histoire de me raffraichir et direction le bus. Le trajet dure +- 1h mais il faisait assez frais pour pas souffrir de la chaleur ou de la clim.
Vers ~22h je vois Virgile aux stands (j'appelle ça ravito mais on n'est pas vraiment pas dans la même catégorie Smile ), puis +-1h plus tard Ludo suivi de NicoD. Ils ont 30km et surtout un cagnard de fin de journée dans les pattes.

Vailhan-Faugère : vaillant mais faut gérer
Top départ. Ca démarre très fort mais un énorme effort psychologique réussi à ne pas me faire dépasser une certaine vitesse (8/9 km/h). NicoM est porté par la foule, je le reverrais plus tard au 1er ravito. RAS à part anticiper les pointes des bâtons des courreurs qui me précèdent (@%*&#!!). Je dépasse NicoD qui a l'air d'avoir bien souffert de sa première étape. Je me force à marcher dans les micro-montées : je me rends compte que j'avance aussi vite que ceux qui courrent. J'arrive au ravito à 2h30, soit 45' d'avance. 10' de pause.

Faugère-Lamalou : faut gérer et mal nulle part Smile
Je lâche NicoM (parti en micro-pause). Je sors enfin les bâtons au Pic de Tantajo. Je passe le Tunnel avec ~1h30 d'avance. Je me permets même d'y oublier mes bâtons (10' d'A/R dans le vent). Au Pic de la Coquillade, le cerveau me rappelle qu'il est reveillé depuis vendredi matin. J'ai quelque instants de planage mais tout redevient normal dès que j'entame la descente (juste assez technique pour me reveiller). NicoM me dépasse. Je descends tranquillou : je m 'étais interdit de courrir dans le technique aussi facile soit-il. Le final vers Lamalou est super roulant. J'ai la patate et l'euphorie (un marathon sans compter le D+ et même pas essoufflé) me pousse à accélérer sur le plat final (12/13 km/h sur les 2 derniers km). Je pense aux 3 grosses bosses annoncées pour ne pas aller plus vite. Je croise Ludo au ravito et je vois Marine partir. 20/25' de pause avec étirements.

Lamalou-Colombières :
Je rattrape assez vite Ludo et fait pratiquement toute l'étape avec lui. C'était annoncé comme la première bosse technique. Finalement elle passe très bien mais je sens quand même la chaleur arriver. Arrivé super content au ravito : c'est la première fois que je vois des Tuc. C'est bête mais j'avais du mal à manger le fromage ou les noix de cajou (manque d'habitude ?) surtout en prévision de la chaleur anoncée. Grosse pause de 30' avec recharge du sac en vivres grâce à logistique du trail. J'apprends au passage comment s'est déroulé le ravito du premier GRO : il pointe, il mange 3 amandes puis roulez jeunesse !

Colombières-Mons :
Je fais la montée+crête avec Ludo. Il fait encore plus chaud. Heureusement que seule la crête est complètement dégarnie. En plus quelques nuages sont de passage au bon moment. La consommation d'eau augmente sérieusement. La descente est longue et technique (rien de méchant si ce n'est 900m de D-) mais je la fais assez bien en gardant un rythme bien régulier. Ludo est resté derrière moi (2' à tout casser ?). Je dépasse Marine dans la descente. Arrivée à Mons à 15h, 30' d'avance. Je viens de faire l'équivalent des Citadelles, il me reste une bonne sortie Smile 15'/20' de pause et je repars en laissant Ludo dormir.

Mons-Olargues : elles sont loin les amarres Smile
Ca monte et il faut chaud. C'est là que j'ai le plus senti la chaleur. Le chemin "plat" avant la dernière montée au Pic de Montahut m'a paru long ... C'est à partir de là que les parties roulantes ont commencé à s'allonger psychologiquement. Je me permets de perdre une 2e fois du temps : juste après le point d'eau du Pic de Montahut, je file tout droit sur la piste au lieu de prendre le chemin à gauche (10' dans le vent). La descente se fait bien. J'emboîte le pas à deux personnes qui me rattrapent pour finir la partie finale en courrant (~300m de D-). Je fais un coucou à Céline et Thibault à l'arrivée à Olargues à 19h30, soit 30' d'avance sur le planing . 15' de pause. Je viens de passer le cap des 5000m de D+ en une jounée Smile

Olargues-Vieussan : pas de vieux sang
Je pars en me disant que le plus dur (les 3 fameuses bosses) est fait. Ca commence avec un rythme souple et décontracté (je me fais traiter de cabri) dans une piste raide, puis je cours dans les plats/faux-plats montant et descendant. J'arrive à la montée du Pic de Naudech : un chemin plus que raide tracé avec une règle dans la ligne de pente la plus forte. Quand j'aperçois le sommet, j'accèlère histoire d'en finir ... au bout de 100/150m de D+ je me rend compte que ce n'était qu'une antécime. La scène se reproduit 2 fois. Un peu avant 22h, j'arrive au pic avec la tête qui tourne mais content de l'avoir atteinte sans la frontale. Après 5' de pause à la buvette, j'allume la frontale et j'entame une descente comme on les aime : ça ressemble à un torrent sec de cailloux sur un lit dur recouvert d'une fine couche de sable aussi raide que la montée voire plus. Un régal Smile ! Il n'y a que 100m mais je les sens passer. Arrivée à Vieussan à 23h11. 30' d'avance sur le planning (!). La fatigue commence à se faire sentir. Je demande au pointeur des nouvelles de Ludo... Abandon au ravito précédent ! Un pti coup au moral Sad. Je comptais faire 30'/40' de pause mais au bout de 15' je décide de repartir avant de passer dans un état de récup/repos et surtout avant que la pression ne descende. La réserve d'aliments qui me restait me permettait de finir tout juste dans les temps, pas le droit de faire une pause inopinée. Au passage, le cap des 100 km est franchi en moins de 23h.

Veissan-Rocquebrun :
Pas assez vu de raide ? Bon ben on redémarre dans le village dans un mélange d'escaliers et de ruelles qui montent suivi par un chemin super efficace. Je sens la fatigue dans les jambes. 3 courreurs me suivent dans cette montée mais il ralentissent. Je passe en mode 100% bâtons histoire de garder ma vitesse et surtout de préserver les cuisses pour pouvoir courrir (ou plutôt marcher vite) plus tard dans les faux-plats et/ou descendre sans peine. J'accroche un courreur ayant un rythme de marche super efficace dans le faux-plat descendant qui suit le pic en classant les ampoules judicieusement placées sous les pieds et la tendinite du genou parmi les informations secondaires. Je largue mon lièvre dans la descente/montée du milieu de l'étape pour finir seul. Plus qu'un plateau suivi d'une descente. Là, je fais connaissance avec un grand moment de solitude. Je suis d'abord accueilli par le vent. La fatigue m'impose la polaire qui s'avére trop chaude mais pas le courage de l'enlever pour peut-être la remettre plus tard. Des grondements d'orage suivent avec un peu de pluie. Je mets le K-way en me disant "pas grave, j'y arriverai même sous le déluge". Finalement la micro-averse ne dure pas. Au sommet de la descente finale, des pompiers m'annoncent 3 km. Dans ma tête, "ce n'est même pas sortir les poubelles, c'est à peine se lever du canapé pour allumer la télé Very Happy". Je finis par oublier les ampoules mais le genou me rappelle sa douleur dans les courts faux-plats : le chemin est facile mais son inclinaison latérale me fait poser le pied dans une postion très douloureuse pour le genou... En entrant au village, inconsciemment je me remets à courrir (euphorie ou envie d'en finir au plus vite ?). Quelques minutes plus tard, je franchis la ligne d'arrivée à 4h du matin, bien content d'avoir terminé cette épreuve Smile
Je discute quelques minutes avec Antoine ("il est quand même un peu technique ton parcours") puis d'autres courreurs. Je commence à m'endormir pendant le repas. Le trajet arrivée-camping se fait en voiture (merci à la bénévole). Et j'arrive à passer sous la douche avant de "tomber".

Voili, une bonne chose de faite avec quelques perfs perso (5000m, 100km) dans la perf (franchir la ligne d'arrivée).

Merci à tous, aux bénévoles (piétiner dans les ravitos pendant des heures et à des heures indues est une perf !), ... Et un clin d'oeil à ceux/celles qui m'ont encouragé sur le bord de la route même s'ils n'ont pas voulu prendre le relais Very Happy


(PS : certains horaires sont de mémoire et donc approximatifs surtout entre Lamalou et Mons, je corrigerai si je retrouve les infos)
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by jduf on Mon Jun 04, 2012 3:46 pm

joli récit!
Tu dois être vraiment fatigué j'ai compris tes jeux de mots Smile
Bravo en tout cas! Tu perds le droit de me traiter de bourrin... bourrin va!
Qu'est ce qui s'est passé pour ludo? :-(
avatar
jduf
grimpeur de tulora
grimpeur de tulora

Posts : 193
Join date : 2010-11-22
Age : 38
catalyseur de Calimeuhro

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by MarBre on Mon Jun 04, 2012 7:54 pm

avatar
MarBre
grimpeur de rien
grimpeur de rien

Posts : 526
Join date : 2010-07-07
Age : 31
Location : Nice

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Tue Jun 05, 2012 8:34 am

fatigué : bien moins qu'après les Citadelles
jeux de mots : c'est une coproduction
bourrin : moi ??? je ne cours toujours pas aussi vite que toi, et encore moins pendant 10km Wink
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by calimeuhro on Tue Jun 05, 2012 11:46 am

Je soutiens jduf! Zetes que des bourrins!
avatar
calimeuhro
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2530
Join date : 2010-03-16
1 fm de D+ depuis 2008

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Tue Jun 05, 2012 11:58 am

Je ne portais pas de sac de 35kg moâ !
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by calimeuhro on Tue Jun 05, 2012 12:19 pm

ben moi non plus. Donc je propose un fork de ce forum: moinksanmaitre pour les handicapes, les minables les escargots, les faibles etc.
Ici c est pour l'3133t Sad
avatar
calimeuhro
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2530
Join date : 2010-03-16
1 fm de D+ depuis 2008

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue Jun 05, 2012 12:51 pm

Pourquoi ecrit-on un compte rendu d'une course? Pour raconter aux gens comment c'etait beau? pour raconter comment c'etait dur? pour expliquer pourquoi on est fort? je sais pas trop, et puis d'abord pour qui ecrit-on un CR? pour soi? pour ses amis? ou espere-t-on etre lu et apprecie par beaucoup de monde? eh ben je sais pas mais je vais essayer de repondre a un maximum de ces questions tout en faisant court; donc ne comptez pas sur ce compte rendu pour decrire le parcours et la difficulte de la course, Antoine Guillon le ferait bien mieux que moi ... je vais donc chercher autre chose ...

Bref, je vous passe les preparatifs, l'angoisse de pre-course, les tentatives de repos dans la journee du Vendredi pour commencer a 18h, quand le depart est lance pour ce Grand Raid occitan! C'est un gros morceau, je suis pas tout a fait assez entraine a cause de multiples blessures, mais l'experience et un bon fond de preparation devraient suffire a boucler ... j'espere!

Lac de Salagou - Vaillhan
On part a bon rythme avec Nico venu specialement du Canada pour nous voir et courir avec nous (ou presque). Ca me fait plaisir de courir avec Nico, je mène le rythme: il s'agit de ne pas s'exploser au début, on ne court que sur les parties les plus roulantes; pour le reste on marche d'un très bon pas, et avance un peu plus vite que le rythme prévu mais pas trop non plus. On n'a plus trop l'habitude de courir ensemble avec Nico, et je me rends vite compte qu'il a moins la forme que moi (il est encore plus sous-entrainé!). A de nombreux passage je courrais bien mais Nico préfère marcher; c'est bien : ça me ralentit ce qui est bon pour durer. Mais plus on se rapproche de Vaillhan, plus la différence de rythme est visible, on se sépare autour du km 30, on se reverra au ravito, mais je partirai a 23h15 de Vaillhan. Quelques petites douleurs aux cuisses et mollets dans cette section m'inquiètent un peu ... mais c'est surement que je m'écoute trop.

Vaillhan - Faugères
Les coureurs de la 6666 vont me rattrapper, j'espererais que ca ne soit pas trop tot pour qu'ils soient déjà pas trop resserrés, j'avance donc d'un bon pas dans une partie que je trouve très difficile techniquement; je cherche les balises et vérifie de temps en temps que je suis bien sur la trace sur mon GPS. J'alterne course et marche a rythme soutenu, ça avance bien les jambes tirent à peine, le cardio fatigue un peu mais j'avance bien.

Faugères - Lamalou
Ca fait du bien maintenant d'être parmi les coureurs de la 6666, ça fait de la compagnie; ils vont plus vite que moi mais pas beaucoup; ca nous laisse le temps de discuter. Je tiens bien le rythme et je fais bien attention. Je croise un kikourou au point d'eau du tunnel. Il faut dire que j'ai choisi de me poser pour manger des fruits secs, je suis le seul a m'arrêter mais j'ai deja fait pas mal de parcours, il faut s'économiser! Je cherche quand meme pas mal les balises dans ce passage, il faut rester vigilant car elles sont pas toujours très visibles ...
Le pic de la Coquillade est très cassant (et le sommet d'avant aussi) je laisse les coureurs alentours me doubler petit à petit, mais en arrivant a Lamalou c'est Nico(M) qui me rattrappe, lui fait le relais, il a fini. Il me tire un peu jusqu'au ravito et m'aide a désescalader un passage sous le pont en arrivant a Lamalou. Je serais surpris que personne ne se soit blessé là: c'est de la désescalade et tous les esprits ne sont plus frais à ce point de la course.
Marine part faire son relais et Sémi arrive peu après nous.

Lamalou - Colombières
J'avais repéré ce passage comme la première difficulté du parcours. La montée est longue mais assez roulante et agréable; la descente sera un peu plus pénible mais ce n'est pas la pire. Je suis avec Semi; on discute et on se dit qu'on tient un bon rythme, je me prends a rêver d'arriver plus tôt que mes prévisions, genre vers 2h du matin ça serait chouette! Je sais que c'est une erreur de penser déjà à l'arrivée mais bon ...
En arrivant à Colombières je commence à être usé, sûrement entre-autres par la descente; j'ai du mal à m'organiser mais j'essaye de faire au mieux. Je souffre surtout d'un énorme échauffement entre les cuisses. On croise Marine et les 2 Nicos sont la pour nous accueillir mais ils sont fatigués. En tous cas le moral est bon, c'est reparti pour la montée au Carroux.

Colombières - Mons
La ça commence à être dur, sans vraiment le sentir je vais me fatiguer dans la montée et user un peu le moral (sûrement un coup de chaud combiné avec la fatigue cumulée). On monte d'un bon rythme. Arrivé en haut ça va moins bien: plus moyen de relancer, je me sens fatigué. Sémi s'éloigne doucement, je commence à louper 1 ou 2 intersections, je décide de naviguer au GPS plutôt que de suivre les balises, je suis trop fatigué pour être assez attentif. Mine de rien je reprends un rythme correct mais le moral n'est plus trop là. Je ne sais plus trop où j'en suis, je ne sais pas trop ce qui ne va pas; je n'ai pas trop mal, j'ai toujours ces brulures à l'entrejambes et des tensions un peu partout maintenant, mais c'est normal ... peut être la chaleur ou la fatigue.
En y réfléchissant c'est certainement à ce moment que j'aurais peut être dû accepter le coup de moins bien, mieux ralentir pour mieux gérer la suite, mais j'essaye de me battre et ça marche j'attaque la descente raide à bon rythme, elle est longue et cassante, mais j'y croise Marine; ça remonte mon moral on fait un bout ensemble avant qu'elle n'ait mal au genou. C'est long et je finis tout seul, j'ai vraiment envie d'arriver je finis mon eau à la fin de la descente. Mons approche ... j'arrive au ravito ... sauf qu'un conducteur me signale que je l'ai loupé! il est 700m derrière, demi tour (j'ai trop suivi mon GPS et les balises étaient vraiment peu visibles!) La tout s'écroule: j'ai chaud, ça m'énerve, je suis usé je voulais gagner du temps et j'ai juste perdu du temps et de l'énergie, je suis à bout!
Bon! Retour au ravito, un bon km sur la route en plein soleil en rab GRRR! pas très visibles les balises je vous dis!
J'arrive au ravito nerveusement cassé. J'attribue mon coup de barre du sommet au manque de sommeil, j'ai d'ailleurs décidé depuis le haut de dormir a Mons c'est pour ça que je suis descendu vite. Marine est déjà là. Au ravito, la descente aux enfers continue: pas moyen de dormir, je me lève et mange ce qui me passe par la tête de façon peu structurée. Finalement Marine propose de m'apporter de quoi mieux manger: du pain et du fromage, mais là l'estomac se bloque .. .je suis au fond du gouffre, je ne veux pas m'arrêter mais franchement je me demande ce que je fais là: tout est en travers de mon chemin!

Marine et les nicos sont là pour me soutenir mais de mon côté je ne sais plus trop que faire. Je décide d'aller au moins jusqu'à Ollargues. Je discute un peu au départ avec Nico puis un coureur, je sens que le moral revient un peu.

Mons - Ollargues
Après presque une heure d'arrêt au total je repars donc, j'espère ateindre Ollargues. Un coureur m'explique que c'est encore un gros monstre qui nous attend, et en effet, c'est des montées difficiles mais je gère mieux mon rythme: depuis que j'ai accepté de ralentir et de mieux m'écouter, aussi sûrement grâce à la pause à Mons tout va mieux. L'avancé lente me déprime un peu, mais je m'habitue. Le "final" du Montahut se fait attendre, mais je gère plutôt bien, j'arrive à manger et boire à peu près correctement. Je commence à me dire que grâce à la fraicheur, je suis ressorti du gouffre et je vais probablement terminer, COOL!

Marine m'appelle dans la descente sur Ollargues, je lui explique que tout va mieux, je suis heureux! je vais finir ce monstre qu'est le GRO. Il me reste des difficultés à gérer et la fatigue va encore me jouer des tours mais c'est bon je sens que ça va bien se faire: le moral est de nouveau au beau fixe, et puis il ne fera plus chaud! J'ai aimé cette descente où enfin je me sentais à nouveau à ma place dans ce raid, sans la pression du début, sans la chaleur de la mi-course. Tout va bien ....

Mais pas pour longtemps! Quelques km avant Ollargues le dos se "coince", je m'explique:
Imaginez un muscle qui fait une boule dans le bas du dos a gauche. ensuite une chaine de muscle se met à faire de même en remontant dans le dos ... jusqu'à atteindre un muscle sous l'homoplate qui vient compresser un nerf! Ca ne fait pas mal, au plus ça chatouille ou picote un peu. Par contre la pression sur le nerf me draine tout mon moral, et mon énergie. Si il y avait un équivalent localisé à la dépression nerveuse, je crois que ce serait ça. Ce n'est pas la première fois que j'ai ce genre de désagrément (habituellement ça tourne en frein vagal, mais pas cette fois) et la première chose à laquelle je pense c'est: "Non, pas maintenant!" "C'est pas juste!" "J'en ai marre!" "ça fait 8 ans que j'ai ce genre de soucis cela ne va donc jamais me laisser tranquile?"
Pourtant dans les dernières années ça allait mieux, mais ce n'est toujours pas passé complètement. malheureusement!

Bref, je craque, je n'en peux plus , je me fais doubler par des coureurs qui me lachent un mot ou 2 mais sans vraiment se rendre compte, je rappelle Marine au fond du gouffre, elle me dit de m'arrêter, elle a sûrement raison. De toutes façons, je vais faire ces 3 derniers kilomètres en pleurant, un peu de déception pour la course, beaucoup de fatique nerveuse, mais surtout, surtout, à cause de ce nerf qui me plombe, et parce que j'ai l'impression de m'être fait rouler. J'abandonne après 120km et 6000m de D+ a 20h et quelques, frustré, pas tant par mon résultat parce que c'est déjà pas mal, que par la façon dont ça s'est terminé.

Il faut savoir accepter l'échec mais celui là est douloureux, j'ai l'impression d'être malade, d'un mal incurable, souvent j'ai su gagner face à la maladie, au prix d'une dépense d'énergie considérable (comme au Tor par exemple) mais cette fois j'ai sûrement manqué d'énergie.

Je tiens à remercier ici tous les participants au WE (Marine pour son soutien permanent, les nicos pour leur soutien crucial pendant la course, Semi pour m'avoir indique le chemin et m'avoir accompagne un bout de route, Virgile pour l'aide dans la preparation a la course, Celine et Thibaut pour leur ramassage du Ludo a la petite cuillere), mais aussi à m'excuser pour mon état d'humeur lamentable à la fin du week-end. Je remercie aussi les benevoles et l'organisation qui etait tres bonne, si il y a une chose à améliorer pour l'année prochaine ce serait le balisage (entre autres les balises blanches, c'est pas terrible mais ça c'est une remarque pour Lafuma!). Et enfin je remercie aussi les coureurs que j'ai croise et qui m'ont aidé, à travers discussions et encouragements, à aller là ou je suis allé.
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Tue Jun 05, 2012 12:52 pm

fork : on dit spin-off Razz
moinksanmaitre : ça c'est avant de passer la ligne de départ Very Happy
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by LudoH on Tue Jun 05, 2012 12:55 pm

et bravo a Semi pour le CR (et pour la course bien sur)
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2632
Join date : 2010-02-01
Age : 42
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by jduf on Tue Jun 05, 2012 1:16 pm

désolé pour toi Ludo :-(
Beau CR en tout cas, ça rend encore plus bourrinesque ce qu'a fait Sémi, ou ce que vous avez fait au Tor.
Pas grand chose à ajouter sur le fait de vivre avec nos petits handicaps, le mieux qu'on puisse faire (Pascal va me conspuer) c'est d'apprendre à les contourner et continuer à les ignorer un peu parfois pour les grandes occasions...
t'es pas un surhomme mais t'es quand même un sacré bourrin ;-)
avatar
jduf
grimpeur de tulora
grimpeur de tulora

Posts : 193
Join date : 2010-11-22
Age : 38
catalyseur de Calimeuhro

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Tue Jun 05, 2012 1:23 pm

pourquoi un CR : au moins pour noter ca quelque part (à défaut de GPS et autres capteurs physio Smile ), ensuite la lecture vos CR fait part des raisons qui m'ont pousser à faire ces sorties (trails et autres randos)... alors pourquoi ne pas continuer à donner envie aux autres Smile

bravo : merci:) Sinon, le ton peu sembler léger dans mon CR, mais il y a eu quand même eu pas mal de travail de fond et de mental

EDIT:
apprendre à les contourner et continuer à les ignorer : ignorer une tendinite sur +- un marathon sans compter le D+ et la technicité du terrain, je ne sais pas encore si j'ai fait le bon choix pour le long terme Sad
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Virgile on Tue Jun 05, 2012 1:28 pm

Pas un surhomme, c'est vite dit. Pour avoir vu son état à la fin du Tor, il fallait avoir un sacré mental pour arriver à avancer malgré tout.
Sinon mon CR arrivera ce soir si tout va bien.

Virgile
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 610
Join date : 2010-02-02
Age : 41

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by jduf on Tue Jun 05, 2012 1:39 pm

un surhomme avec un mental de fou ou un homme fou avec un surmental?
avatar
jduf
grimpeur de tulora
grimpeur de tulora

Posts : 193
Join date : 2010-11-22
Age : 38
catalyseur de Calimeuhro

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by S on Tue Jun 05, 2012 1:45 pm

mental de fou ... comment doit-on le prendre ? Very Happy
avatar
S
grimpeur d'option
grimpeur d'option

Posts : 1252
Join date : 2010-02-02

Back to top Go down

Re: 6666 occitane 2012?

Post by Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

Page 5 of 6 Previous  1, 2, 3, 4, 5, 6  Next

Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum