Latest topics
» cha dort là dedans !
by LudoH Fri Mar 03, 2017 6:34 am

» Joyeuses fetes
by LudoH Mon Jan 09, 2017 7:29 am

» Hard Rock 100
by Nicodeyme Thu Oct 13, 2016 3:05 pm

» Un coureur fou...
by Nicodeyme Thu Sep 29, 2016 1:25 pm

» Origole 2016
by Virgile Mon Sep 05, 2016 8:47 pm

» 100 miles du sud de la France
by LudoH Mon Aug 08, 2016 9:40 am

» [Compte rendu] Cro-Trail
by LudoH Sun Jul 17, 2016 2:30 pm

» Courbature - Ce n'est pas l'acide lactique !
by LudoH Tue May 24, 2016 7:09 am

» 2,3/4 OFF de roquefort
by LudoH Fri Mar 18, 2016 9:20 am

Who is online?
In total there is 1 user online :: 0 Registered, 0 Hidden and 1 Guest

None

Most users ever online was 22 on Mon Dec 15, 2014 4:37 am
July 2017
MonTueWedThuFriSatSun
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendar Calendar

Statistics
We have 30 registered users
The newest registered user is Antoine T.

Our users have posted a total of 9157 messages in 891 subjects
Top posters
LudoH (2629)
 
calimeuhro (2530)
 
S (1252)
 
Nicodeyme (689)
 
Virgile (610)
 
MarBre (526)
 
Rahan (241)
 
jduf (193)
 
LéléH (121)
 
nicomago (82)
 

Top posting users this month

Most active topic starters
LudoH
 
calimeuhro
 
S
 
Nicodeyme
 
MarBre
 
Rahan
 
Virgile
 
jduf
 
poco
 
LéléH
 


[Compte rendu] Cro-Trail

View previous topic View next topic Go down

[Compte rendu] Cro-Trail

Post by LudoH on Sun Jul 17, 2016 2:30 pm

Voici un petit CR du CRO Trail (anciennement Cromagnon) ... avec une vue assez partielle faite plutot de flash sur les points marquants de ma course

17:00 Depart Limone (km 0)
Etonnant, je crois que je commence a m’habituer a l’ultra ... bien sur je ressens cette pression commune a tous les coureurs: qui ira au bout? Lui? moi? elle? ... mais on verra, esperons deja qu’il y aura moins d’abandons que l’annee derniere (66% sur le Cro 2015, aussi a cause de la chaleur). On voit Marco Olmo se promener au milieu de tout ce petit monde ... et personne le regarde dirait-on : ce grand monsieur passe inapercu (sauf quand on l’interroge au micro!). Bref ca y est c’est parti; Julien est plus stresse que moi et du coup s’est moins bien repose, mais il a la patate le bougre.

19:30 dans la montagne au dessus de Limone (km 12)
Ca monte bien ; c’est joli, il y a plus de monde devant que derriere, mais la file s’allonge quand meme derriere moi. J’en ai a peu pres fini avec les bouchons: je double toujours des gens mais maintenant ils ont un rythme proche du mien et ca me fait du bien de les suivre un peu; j’essaye de gerer mon dos et mes troubles vagaux mieux qu’a Cipieres, et en respiration abdominale permanente, ca passe bien; c’est moins efficace et plus fatiguant, mais ce n’est pas grave. Que c’est beau!

22h20 YES! (km 24.5)
On a passe la seule vraie barriere horaire difficile du Cro avec 40 minutes d’avance (25km de montee dans des sentiers de montagne). Je m’etire le dos qui commence a tirer, je me pose, bref ca va, on peut attaquer la nuit, a la fin de cette nuit on aura une bonne idee de qui a une chance de terminer cet ultra, il faudra avoir assez de marge pour tenir la chaleur de la journee.

23:10 Nuit et solitude! (km 27)
Julien est a 150m derriere moi, le concurrent de devant surement a 500m mais je ne vois pas sa frontale ... suis-je sur le bon chemin? “Mais oui gros boulet: il y a un seul chemin qui traverse cette grande pente, tu stresse parce que t’es sur un chemin caillouteux et deversant en pleine nuit et que tu dis qu’il faudrait pas trebucher sinon y’a plus qu’a appeler l’helico; fais comme Julien, fais abstraction!”

0:00 C’est beau la nuit en ultra ... (km 29)
Quand on est pas dans un chemin en devers a la con, on peut profiter des etoiles, on vit dans un temps decale (qui a dit “c’est normal vous etes timbres”?) on profite d’un truc hors-norme sur ces cretes herbeuses et on avale les faux-plats montants a 6,5km/h (pas besoin de courir pour aller vite, suffit d’allonger le pas). Je respire toujours de facon profonde et abdominale, ca marche bien mais les abdos commencent a tirer.

0:56 Pas du Tanarel (km 33)
Je propose a Julien de se poser 3 minutes, il a pas la forme. Moi ca va; Julien va plus vite que moi dans les montees et les devers, mais je relance mieux, j’ai plus la patate je crois. J’espere qu’il va tenir; 7 ou 8 km principalement en descente pour le prochain ravitaillement

2:00 La donne a change (km 41)
Julien a repris la forme dans la descente, il courrait vite, moi j’ai mene le rythme au debut puis j’ai suivi. Mais maintenant j’ai mal au dos ; un peu mal, un peu dans tout le dos ... pas bon tout ca!

3:00 Adieux dechirants (descente a la baisse de Gereon, km 52)
Julien a vraiment pas la patate, la dans la descente a la baisse de Gereon c’est vraiment flagrant: je fais 4 lacets, j’attends 30 secondes; ca fait 3 fois que je fais ca, ca ne peut pas durer ... et le verdict tombe: il me dit qu’il abandonne. L’analyse et le debriefing sera pour plus tard, il est temps pour moi d’avancer: je n’ai pas la grande forme non plus mais j’espere encore au moins aller a Breil; il va donc falloir gerer comme il faut et rentabiliser le temps de pause et le temps de course.

6:00 Dans le dur (col d’Anan, km 62)
“It is TOUGH” c’est ce qu’un italien, pourtant en forme, vient de me dire alors qu’un remontait le pierrier merdique pour monter au col (moi qui pensais que la section serait facile ...); je lui explique que c’est rien: il nous reste 1100m de D- pour Saorge, ca promet d’etre long.

7;15 SAORGE (km 70)
Je commence a etre decalque, Julien s’est fait voiturer jusqu’ici, la descente a ete tres minerale et exigente. Mais bon, plus que 10km et 1000m de D+ avant Breil; la si j’ai encore assez de jus pour continuer il restera plus que 1800m de D+ et 35 gros km, ca me remonte le moral!

10:15 quelque-part au dessus de Breil (km 79 et quelques)
Bon ca faisait plus de 10km cette portion! Et plus de D+ que prevu! C’est le pire sentier a la con depuis le debut, OK on etait parti pour 700m de D+ cash des le depart, on les a eus, on nous avait prevu une bosse par la suite on l’a eu ... 2 fois meme (enfin en 2 temps pour 300m de D+ cassants au bas mot) ... et la Breil est a droite on va a gauche, Breil est en bas,on arrete pas de remonter; j’en ai ras le bol!

12:00 Plus qu’une petite rando de 35-40km pour finir -- Breil sur Roya (km 82)
Je suis arrive il y a une heure a Breil, fort de mon experience je ne me suis pas rué pour rendre mon dossard alors que je n’avais aucune envie de continuer. 10 minutes de sieste et un plat de pates plus tard, je me dis qu’il reste du temps et que je n’ai mal qu’au dos, je peux essayer de continuer meme si je suis cuit ... c’est reparti, avec une certaine motivation! Dans le fond meme a rythme rando ca peut passer.
Depuis 10km je n’arrive plus a courir meme sur 20m ... mais bon j’ai a nouveau le moral meme si il fait trop chaud!

13:30 sous Penne haute (km 88)
Certainement un des moments dont je me rappelerai de ce cro: je me liquefie a vue d’oeil! : sur 1 km de montee pas d’ombre, pas de vent, des murs de caillous blancs tout autour ... j’avais pas signe pour un sauna me semble-t-il! Mais bon j’ai encore un peu de moral et motive les 3 Italiens autour de moi. On se jettera tous les 4 sous le robinet au village!!!

16:05 Depart de Sospel (km 98)
J’ai pu maintenir 2h d’avance sur la barriere; j’ai le dos qui se bloque si je me plie ... depuis Breil en fait! Mais je me dis que je vais surement terminer, ca fait du bien au moral. Un gars avec qui j’ai fait le TBA l’annee derniere me double et on discute un peu. Je rattrappe mes compagnons de route Italiens et fais un brin de chemin avec eux. Si je me pose assez souvent pour detendre le dos, ca devrait passer ... mais pas sans douleur.

21:00 descente sur Menton (km 112)
Cette descente est un calvaire pour moi: les 10 premieres minutes j’ai attaque, je le sentais bien; ensuite j’ai eu toutes les douleurs de dos imaginables, au point de me mettre l’estomac en vrac pendant 15 minutes puis de me lancer sous l’omoplate de facon insupportable. La je fais un peu le bilan: si je continue a marcher en allongeant le pas, j’en ai pour 30 bonnes minutes, combien de temps serai-je capable de supporter une telle douleur? J’estime a 20 minutes, alors je me dis que je continue et on verra dans 19 minutes! au bilan ca sera 40 minutes avec la remontee impromptue et les detours a la con sur la fin.

21:42: Arrivee. Je m’ecroule sur le tapis de sol de Virgile -- no comment!
avatar
LudoH
grimpeur graMEUH
grimpeur graMEUH

Posts : 2629
Join date : 2010-02-01
Age : 40
Location : souvent dans les bois
103km de D+ en 2016

http://pluksan-maitre.forumotion.com

Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top

- Similar topics

 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum